Intervention de Fincley Consulting à l’OCBF : Point sur les pratiques de Place concernant l’octroi et le suivi des crédits

Intervention de Fincley consulting à l’OCBF

 

Point sur les pratiques de Place concernant l’octroi et le suivi des crédits

Une opportunité pour augmenter la rentabilité des crédits tout en maîtrisant les risques associés ?

 

Afin d’améliorer la rentabilité des crédits commercialisés par les banques européennes tout en maîtrisant les risques associés, la BCE a récemment fait évoluer les exigences règlementaires en matière d’octroi et de suivi des crédits. A compter du 30 juin 2022, ce sont les banques directement supervisées par l’ACPR qui devront s’y conformer. En France, cette initiative est renforcée par les recommandations du HCSF applicables depuis le 1er janvier 2022, qui portent sur les conditions d’octroi des crédits immobiliers résidentiels (cf. taux d’effort maximal fixé à 35%, maturité maximale du crédit < 25 ans, …).

Quels sont les principaux impacts de ces évolutions sur :

  • les processus d’octroi et de suivi des crédits ?
  • les pratiques en matière de tarification ?

Comment les banques appréhendent-elles les exigences concernant la prise en compte des facteurs ESG ou la mutualisation des processus de collecte de données aux fins d’évaluation de la solvabilité et des analyses LCB/FT ?

Le 31 mars dernier, Fincley consulting est intervenu dans le cadre du groupe de travail de l’OCBF sur les contrôles permanents et périodiques pour présenter les résultats de l’étude « Quelles sont les dernières exigences en matière d’octroi et de suivi des crédits ? » menée auprès des adhérents de l’OCBF et partager son expérience de terrain sur ce sujet.

 

Vous pouvez télécharger l’étude en cliquant sur le lien suivant : « Quelles sont les dernières exigences en matière d’octroi et de suivi des crédits ? »

 

Julien Freyermuth
Associé de Fincley Consulting
julien.freyermuth@fincley.com

By |2022-04-11T15:49:02+00:0011 avril 2022|Publications|